Des collants résistants : trucs et astuces pour ne pas filer ses collants !

Des collants résistants : trucs et astuces pour ne pas filer ses collants !

Porter un collant, c’est joli, mais s’il file illico presto, ça nous fait (pas) une belle jambe ! 

On va essayer de vous aider.

 

Étape 1 : Tout commence par l’achat du bon collant

L’élasthanne : Si vous choisissez un collant transparent, vérifiez qu’il contient de la fibre élasthanne, ou de la fibre de la marque Lycra ®. Cette fibre contribuera par son élasticité, à apporter tenue et résistance à votre collant.

Les mentions « résistant » ou « résistance longue durée », comme pour notre gamme Elastivoile, peuvent aussi vous mettre sur la bonne voie. Une mention « pointes renforcées » évoquera un collant dont l’extrémité sera plus opaque, pour résister plus longtemps.

Bien sûr à qualité égale, moins le collant sera fin, plus il sera solide.

Notre conseil : vérifiez le nombre de deniers indiqués sur la boîte. Les deniers, mais qu’est-ce que c’est que ce mot barbare ??! C’est un chiffre qui indique l’épaisseur du collant. Par exemple : un collant transparent 10 D (10 deniers) sera plus fin qu’un collant transparent 15 D. Pour un bon compromis résistance / transparence, nous vous conseillons les collants à partir de 12 D.

Il existe maintenant des collants zéro maille filée, comme le collant Elastivoile Indestructible. Si le collant s’accroche au talon de votre chaussure (aïe !), à un angle de table (re-aïe !), la matière est étudiée pour que les mailles du collant ne filent pas, et ne fassent pas d’échelle (l’échelle, c’est cette vilaine ligne produite par les mailles filées le long de votre jambe).

Un collant à la bonne taille, c’est la base du confort mais aussi de la résistance du collant. Pour éviter un collant trop petit qui pourrait filer en voulant le remonter, vérifiez bien que le collant que vous choisissez correspond à votre taille (la grille de taille se trouve au dos des emballages de collants).

Si vous aimez les collants noirs, légèrement satinés ou mats, les collants semi-opaques sont parfaits au quotidien. Pile dans la tendance, ils sont résistants et s’harmonisent avec des tenues courtes comme plus longues.

Pictogramme enfiler son collant

Étape 2 : Enfiler son collant sans le filer !

Pour protéger votre joli collant, les bagues sont à proscrire. Si vous avez les ongles longs, petite astuce : fermez le poing quand vous mettrez la main dans le collant. L’enfilage de votre collant peut être aussi l’occasion de mettre un peu de crème hydratante sur vos mains : effet coup double ! Vos mains vous diront merci et vos jambes aussi : des mains bien hydratées évitent de filer son collant ! Pour enfiler son collant sans l’abîmer, le mieux est, en position assise, de prendre l’une des « jambes » du collant et de plisser la matière depuis le haut de la jambe jusqu’à la pointe du pied. Mettez vos 2 pouces dans le collant, le reste de vos doigts étant occupés à rassembler cette douce matière seconde peau ! Ensuite, vous n’aurez plus qu’à enfiler délicatement votre pied dans la pointe du collant et à le dérouler doucement jusqu’au genou. Puis idem sur votre autre gambette ! Il faudra remonter votre collant du genou à l’entrejambe. Une fois les 2 jambes enfilées, mettez-vous debout, il ne vous reste plus qu’à ajuster la hauteur de la ceinture, et à vérifier que le collant est uniforme de la cheville à la cuisse. Si ce n’est pas le cas, tendez votre collant pour répartir la fibre sur l’ensemble de votre jambe !

Étape 3 : Laver ses collants sans les abîmer !

Pour laver vos collants en machine sans qu’ils ne s’abîment, notre astuce est de les placer dans une taie d’oreiller, un gant de toilette ou un filet de lavage, selon le nombre de collants à laver. Adieu aux vêtements à scratch qui abîment vos collants dans le lave-linge !

Pour protéger vos collants dans votre tiroir, vous pouvez les mettre dans un sac en tissu, une pochette ou une boite !

Pour vos collants, c’est opération lavage et rangement zéro risque !